www.faune-alsace.org
 Visiteur Anonyme  [S'inscrire]
VisionatureVisionature
http://odonat-alsace.org/ http://odonat-alsace.org/sites/default/files/equipe/FauneAlsace/VisioNatureMonde.swf
Accueil
 
Nos partenaires
Consulter
Agenda, news, infos et stats
Consulter cartes et listes
Priorités 2017
 - 
Programme inventaires 2017
 - 
Espèces annexe 2
  Territoires
    - 
Atlas entomologiques
    - 
Pression d'observation globale
* OISEAUX
* MAMMIFÈRES
* REPTILES & AMPHIBIENS
** ÉCREVISSES
 - 
Identification écrevisses
** LIBELLULES
 - 
Libellules d'Alsace
 - 
Difficultés d'identification
 - 
Atlas préliminaire Odonates
 - 
Saisie des données libellules
 - 
Espèces cibles
  Plan régional d'actions
    - 
Plan régional d'actions Odonates
    - 
PRA Odonates : liste espèces
    - 
Cortèges odonatologiques
  Fiches espèces Libellules
** ORTHOPTÈRES
** RHOPALOCÈRES
** HÉTÉROCÈRES
** CIGALES
** NÉVROPTÈRES
** MÉCOPTÈRES
** GRANDS BRANCHIOPODES
** MOLLUSQUES
** AUTRES ARTHROPODES
Aide et ressources
Les liens

Libellules d'Alsace

Liste des Libellules d'Alsace utilisée sur ce site : éléments de référence

 

Liste des Odonates d'Alsace

69 espèces ont été signalées en Alsace après 1990.

La liste complète est téléchargeable ici.

La liste rouge des Odonates d'Alsace est téléchargeable ici.

- 63 espèces se reproduisent de manière certaine ou probable en Alsace, même si pour quelques-unes d'entre elles (Sympétrum de Fonscolombe, Sympétrum méridional), les populations sont très fluctuantes et liées à des apports migratoires irréguliers.

- Pour 6 d'entres elles, l'existence de populations établies reste à confirmer :

* L'Agrion orné C. ornatum était considéré comme éteint (dernière observation : MACHET, 1985) suite de la dégradation de ces habitats en Outre-forêt. L'observation d'une unique femelle en 2013 doit motiver à relancer les recherches. Néanmoins, sa provenance d'une station limitrophe subsistante en Rhénanie-Palatinat ne peut être exclue. Il reste à rechercher avec attention sur tous les stations d'Agrion de Mercure C. mercuriale (dont il est sympatrique) dans tout le nord du Bas-Rhin.

* le Sympétrum jaune d'or S. flaveolum fait l'objet d'observations cycliques (souvent avec pontes et installations temporaires, mais les populations semblent ne pas se maintenir dans le temps). La dernière "invasion" remonte à 2005-2006. Des populations pérennes pourraient cependant exister, dans certains étangs et tourbières des Vosges du Nord en particulier.

* L'Aeschne subarctique A. subarctica est implantée sur plusieurs tourbières d'altitude dans les départements de Lorraine et de Hautes-Saône. Sur le versant alsacien du massif vosgien, elle ne fait l'objet que de rares observations ponctuelles (avec ponte en 2013), mais aucune population établie n'y est cependant connue. Des preuves d'autochtonie restent donc à rechercher dans toutes les tourbières d'altitude favorables.

* La Cordulie à corps fin O. curtisii est implantée en Franche-Comté et Lorraine, mais n'a fait l'objet que d'une unique observation dans le Rhin supérieur, en mai 1994 (KLEIN, 1995) dans le massif de la Sommerley. L'espèce est donc à considérer comme occasionnelle. Mais des populations pourraient être implantées, en particulier sur quelques rivières de plaine, ou dans l'ancien lit majeur du Rhin (giessens en forêt alluviale, tronçons du Rhin non canalisées, anciennes gravières avec ripisylves).

* L'Anax porte-selle H. ephippiger fait l'objet d'une unique observation sur un étang haut-rhinois en (couple en ponte en mai 2011). Ce grand migrateur, en provenance des régions méditerannéennes, peut être observé occasionnellement un peu partout, voire localement se reproduire occasionnellement dans divers habitats.

* La Leucorrhine rubiconde L. rubicunda a été observée pour le première fois en Alsace en mai 2012 dans le Bassin potassique, probablement suite à un déplacement important de populations de Leuccorhines (principalement L. à gros thorax L. pectoralis), qui se sont dispersées cette année là sur le Nord de la France, en provenance de l'Est de l'Europe. Cette espèce était néanmoins signalée du XIXe siècle dans une tourbière des Vosges du Nord, et des populations établies existent dans les Landers du nord de l'Allemagne. Elle reste donc à rechercher activement, en particulier dans les étangs acides du nord du Bas-Rhin qui pourraient parfaitement lui convenir.

Enfin, aucune autre observation en plaine du Rhin supérieur n'est venue corroborer la publication de Heymer mentionnant l'Agrion blanchâtre P. latipes, espèce d'affinité méditeranéenne, dans le canal du Rhône au Rhin vers Neuf-Brisach en 1968. En l'état des connaissances, cette observation d'une soixante-dixième espèce pour la région reste donc douteuse.

 

Statuts d'abondance des espèces

Les couleurs des noms d'espèces dans faune-alsace recouvrent les statuts suivants :

Cordulie à corps fin (écriture rose, champ de tri "jamais observé") : signale les espèces :

- faisant uniquement l'objet de mention unique au  20e siècle, mais dont aucune observation récente ne permet de certifier si elles sont encore présentes dans la région.

- potentielles en Alsace ou non encore signalées de manière certaine.

Cordulie alpestre (écriture rouge, champ de tri "très rares") :
signale les espèces excessivement localisées, dont moins de 10 stations sont aujourd'hui connues, ou les espèces sans site de reproduction précisément identifiés, mais avec des mentions sporadiques récentes.

Cordulie à deux taches (écriture brune, champ de tri "rares") :
signale les espèces localisées (moins de 20 stations), ou localisées à une ou quelques région(s) naturelle(s) ou bassin(s) hydrographique(s).

Cordulie à taches jaunes  (écriture noires, champ de tri "peu fréquentes") :
signale les espèces répandues en Alsace mais aux stations disséminées, ou circonscrites à quelques régions naturelles où elles peuvent être localement assez abondantes.

Cordulie bronzée (écriture noire, champ de tri "communes") :
signale les espèces couramment observées, au moins en plaine ou en montagne s'il existe une distribution altitudinale préférentielle.

Le champ de tri "très communes" n'a pas été utilisée, car les effectifs varient fortement annuellement en fonction des conditions météorologiques ou de cycles migratoires.

 

Espèces sensibles

Pour les espèces suivantes, les données brutes sont cachées :

Il s'agit d'espèces pour lesquelles le nombre de stations est très faible et donc au statut fragile, ou bien pour lesquelles les stations couvrent des habitats restreints en superficie, vulnérables en cas de fréquentation répétée.

Cette liste est susceptible d'être modifée en fonction de l'évolution des données enregistrées.

 

Espèces soumises à homologation

Pour les espèces suivantes, peut être soumis à validation toute donnée en dehors de stations (ou de régions naturelles) régulières ou de limites altitudinales connues :

Leste dryade - Lestes dryas
Leste verdoyant - Lestes virens

Agrion à fer de lance - Coenagrion hastulatum
Agrion de Mercure - Coenagrion mercuriale
Agrion mignon - Coenagrion scitulum

Aeschne isocèle - Aeshna isoceles
Aeschne des joncs - Aeshna juncea
Aeschne subarctique - Aeshna subarctica

Gomphe à pattes jaunes - Gomphus flavipes
Gomphe semblable - Gomphus simillimus
Gomphe serpentin - Ophiogomphus cecilia

Cordulégastre bidenté - Cordulegaster bidentata

Cordulie alpestre - Somatochlora alpestris
Cordulie arctique - Somatochlora arctica

Cordulie à deux taches - Epitheca bimaculata

Leucorrhine à large queue - Leucorrhinia caudalis
Leucorrhine douteuse - Leucorrhinia dubia
Leucorrhine à gros thorax  Leucorrhinia pectoralis

Sympétrum déprimé - Sympetrum depressiusculum

Ainsi que toute donnée d'espèce disparue ou nouvelle pour l'Alsace.

Il s'agit d'espèces très localisées, ou d'identification délicate sur le terrain, dont les observations ne peuvent être validées que si les documents fournis (photos, croquis, exemplaire) permettent de certifier l'espèce.

Pour plus de détail, se référer à la page concernant les difficultés d'identification.

Nous engageons fortement les observateurs néophytes à associer le plus régulièrement des photos à leurs données d'espèces peu communes ou rares, ou bien de déterminantion délicate. Cela offrira une base d'échange permettant la progression de chacun dans des démarches d'identification.


ODONAT - Office des Données Naturalistes du Grand Est
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2017