www.faune-alsace.org
 Visiteur Anonyme  [S'inscrire]
VisionatureVisionature
http://odonat-alsace.org/ http://www.odonat-grandest.fr/telechargements/FauneAlsace/VisioNatureMonde.swf https://www.faune-alsace.org/index.php?m_id=20368
Accueil
 
Nos partenaires
Consulter
Agenda, news, infos et stats
Consulter cartes et listes
Aides
 - 
Accès universel
  Manuels d'utilisation
  Validation
  Référentiels et codes
  Fonctionnement de Faune-Alsace
  Application Smartphone Naturalist'
 - 
Perdu ?
Ressources
Priorités 2020
* OISEAUX
* MAMMIFÈRES
* REPTILES & AMPHIBIENS
° CRUSTACÉS DÉCAPODES
°° MOLLUSQUES
+ ENTOMOLOGIE introduction
+ LIBELLULES
+ ORTHOPTÈRES
+ RHOPALOCÈRES
 - 
Rhopalocères d'Alsace
 - 
Atlas préliminaire Rhopalocères
  Les Rhopalocères
     Tableaux par famille
    - 
Saisie des données Rhopalocères
    - 
Tableau commenté
     Fiches espèces Rhopalocères
       - 
Ressources Rhopalocères
       - 
Les Maculinea
       - 
La Bacchante
       - 
Damier de la succise
       - 
Les Sylvandres
       - 
Les Cuivrés
       - 
Les œufs de Thècles
       - 
Les Tortues
       - 
Pieris mannii / P. rapae
+ HÉTÉROCÈRES
+ HÉMIPTÈRES en vrac
+ HÉMIPTÈRES CIGALES
+ HÉMIPTÈRES PUNAISES
+ COLÉOPTÈRES
+ COLÉOPTÈRES COCCINELLES
+ NÉVROPTÈROÏDES
+ HYMÉNOPTÈRES
+ DIPTÈRES
+ ARACHNIDES
++ GRANDS BRANCHIOPODES
Les liens

Pieris mannii / P. rapae

La progression vers le nord de la Piéride de l'Ibéride Pieris mannii (photos1, photos2) est constatée cette dernière décennie, par exemple en Suisse et en Franche-Comté, où elle est aujourd'hui considérée comme bien représentée. Elle est observée offciellement pour la première fois en 2009 en Alsace (cf. Feldtrauer, 2009).

Elle est maintenant probablement bien implantée en plaine d'Alsace (à l'instar de la situation en plaine badoise) notamment dans les secteurs de jardins des zones urbaines et péri-urbaines, où sont cultivées ses plantes hôtes, principalement Iberis sempervirens.

 

Cette espèce est très semblable à un autre piéridé des plus communs, la Piéride de la rave Pieris rapae.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Son identification sur le terrain est donc délicate.

La fiche d'identification des piérides blanches (Demerges, 2009) est utile.

Deux liens (allemand) également pour approfondir :

http://www.pieris.ch/diagnostik/s_mannii_09.html

http://www.euroleps.ch/seiten/s_art.php?art=pier_mannii

Les observations de Pieris mannii doivent donc être documentées par des photos précises (dessus ET dessous) et la description des critères diagnostiques. La distinction par genitalia n'est pas possible.

Cela signifie également que, par défaut, les observations de Pieris rapae doivent également être confirmées en main ou en photos. Les observations non vérifiées sur le terrain doivent être saisies sous "Piéride indéterminée" (en attendant que le système de saisie évolue).


ODONAT - Office des Données Naturalistes du Grand Est
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2020