www.faune-alsace.org
 Visiteur Anonyme  [S'inscrire]
VisionatureVisionature
http://odonat-alsace.org/ https://data.biolovision.net/index.php?m_id=1 https://www.migraction.net/ https://www.faune-france.org/ https://www.oiseauxdefrance.org/ https://www.faune-alsace.org/index.php?m_id=20368
Accueil
 
Nos partenaires
Consulter
Agenda, news, infos et stats
Consulter cartes et listes
Aides
 - 
Accès universel
  Manuels d'utilisation
  Validation
  Référentiels et codes
  Fonctionnement de Faune-Alsace
  Application Smartphone Naturalist'
 - 
Perdu ?
Ressources
Priorités 2021
* OISEAUX
* MAMMIFÈRES
* REPTILES & AMPHIBIENS
° CRUSTACÉS DÉCAPODES
 - 
Écrevisses
 - 
Crevettes
°° MOLLUSQUES
+ ENTOMOLOGIE introduction
+ LIBELLULES
+ ORTHOPTÈRES
+ RHOPALOCÈRES
+ HÉTÉROCÈRES
+ HÉMIPTÈRES en vrac
+ HÉMIPTÈRES CIGALES
+ HÉMIPTÈRES PUNAISES
+ COLÉOPTÈRES
+ COLÉOPTÈRES COCCINELLES
+ NÉVROPTÈROÏDES
+ HYMÉNOPTÈRES
+ DIPTÈRES
+ ARACHNIDES
++ GRANDS BRANCHIOPODES
Les liens

Crevettes

Ecrevisses Crustacés, Décapodes

   Malacostraca Decapoda       Les Crevettes

Outre une dizaine d'espèces d’écrevisses (ordre Decapoda), les « grands crustacés » comptent en Alsace deux espèces de crevettes (ordres Decapoda et Mysida).

La distinction de ces deux espèces ne pose pas de problème particulier. En revanche, il faut rester vigilant car l’introduction de nouvelles espèces n’est pas exclue. En effet, l’aquariophilie implique des déplacements massifs de très nombreux taxons à travers le monde et l’histoire montre qu’une partie peut trouver la voie du milieu naturel.

 

                                                                                                                                                                  

Atyaephyra desmaresti la Caridine de Desmarest

Photo S. Dumont

Originaire du pourtour africain et européen de l’ouest de la méditerranée, elle progresse depuis le XVIIIe s. vers le nord et l’est, profitant du creusement des canaux de navigation. C’est donc une « nouvelle arrivée », mais pas une espèce introduite au sens strict du terme.

La première mention régionale provient de Strasbourg et date de 1929 (Hertzog, 1930), elle ne sera par la suite que rarement mentionnée dans la région. Elle est signalée dans le Canal de la Marne au Rhin (Dumont S., Muller C.D., 2010). Elle a été trouvée en assez grand nombre en avril 2020 dans l’Ostwaldergraben (Ostwald-67), affluent de l’Ill.

La caridine est principalement nocturne, mais on la trouvera aussi de jour en inspectant à l’épuisette les chevelus racinaires des arbres des berges et les accumulations de débris de végétaux du fond. Elle n’est pas très exigeante sur la qualité de l’eau ni sur celle de son habitat et peut se trouver aussi bien en eau stagnante qu’en eau modérément courante. C’est une espèce détritivore au régime diversifié (matières mortes animales et végétales, encroutements de microalgues, films bactériens, plancton…). Les larves planctoniques jouent un rôle important dans la dispersion vers l’aval. Les adultes sont principalement sédentaires bien que capables de déplacements.

Photo T. Durr

                                                                                                                                                                  

Hemimysis anomala la Crevette rouge-sang

  Photo S. Dumont

Originaire de la région de ponto-caspienne, elle a atteint la majeure partie de l'Europe occidentale en profitant du transport fluvial (déplacements d’eaux de ballasts et percement de canaux reliant les bassins hydrographiques).

Découverte dans le bassin du Rhin en 1997, sa première observation en France date de 2005 dans le Rhin vers Neuf-Brisach-68, ainsi que dans deux gravières proches de l'Ill (Dumont S., 2006). Elle est actuellement connue dans le Rhin et l’Ill, le Canal de la marne au Rhin (Saverne), des cours d’eau secondaires (Brunnwasser à Daubensand) et de plusieurs gravières (Dumont S., Muller C.D., 2010). Ces plans d’eau se trouvent à proximité de l’Ill ou du Rhin, soit dans le lit majeur (apport d’individus lors des crues), soit en dehors (introduction par les oiseaux ou par l’Homme ou colonisation par les eaux souterraines ?).

C'est une espèce d'eau douce et saumâtre, aussi bien stagnante que courante, mais qui nécessite des fonds riches en cavités et anfractuosités dans lesquelles elle passe la journée. Les juvéniles se nourrissent de phytoplancton puis se tournent en grandissant vers le zooplancton (cladocères et copépodes). Les adultes peuvent aussi profiter de restes organiques plus grands. D’importants rassemblements peuvent avoir lieu en journée, formant des essaims compacts de 1 à 2 m de diamètre (voir le film : Ried Bleu de S. Dumont.)

[rédaction : Thibaut Durr]

  Pour aller plus loin                     

  • Hertzog L., 1930. Notes sur quelques crustacés nouveaux pour la plaine d'Alsace (Bas-Rhin). 4° Chirocephalus Grubei (Dyb.). Bulletin de l'Association Philomatique d'Alsace et de Lorraine, Strasbourg, 7 (5): 361363

 

   Saisie des observations              

Dans l'onglet Ecrevisses[Ce masque n'est pour l'instant pas modéré par un groupe de validateur]


ODONAT - Office des Données Naturalistes du Grand Est
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2021